Les femmes que j’aime

D’abord, il y a la famille : la mère, la sœur… On a pour elles une attention protectrice, puis d’un coup, des velléités destructrices, limite criminelles. Le temps a forgé conjointement complicité et irascibilité, une sorte d’amour obligatoire. Mais je préfère m’attarder ici sur ces autres femmes que sont les amies, et sur l’intérêt qu’on leur porte.

Il y a les grandes amies. Ça se passe super, mais pour différentes raisons, parce qu’on les connait depuis trop d’années ou parce qu’on n’veut pas foutre la merde, on met les pulsions de côté et on s’efforce d’oublier leur caractère sexué. Ce sont des potes, point. Mais, heureusement, ça n’arrive que très rarement… jamais !

Donc parlons des amies, en général. Le rapport de séduction, le besoin de se sentir aimé, et les hormones prennent le dessus, même si l’on sait que ça ne peut pas marcher. Unilatéral ce petit jeu ? Je ne crois pas. Mais restons sur ma version de mec célib’. Contrairement à l’inconnue croisée dans la rue, l’amie dispose d’arguments, comme l’intelligence, la cochonceté… pouvant minorer l’importance primaire accordée au physique. Et vlà qu’un jour, on se rend compte que c’est pas la plus belle qui nous excite ! Bon faut pas exagérer non plus, de toute façon les moches ne franchissent pas le stade de simple connaissance. Et oui, c’est dégueulasse mais c’est comme ça, et les gosses, toujours vrais, appliquent cette règle dès leur puberté : un mec ne traîne pas avec une moche, sauf s’il est gay, s’il vise la copine, ou s’il manque cruellement d’amour propre. Pour en revenir à celles qui nous intéressent, l’attirance qu’elles peuvent susciter est bien évidemment variable, mais chacune n’en reste pas moins un coup ou un plan cul potentiel, voire exceptionnellement, un peu plus.

La petite amie, elle, se classe en 2 catégories : la chiante et la chieuse. Raison ou passion, stabilité ou folie (au ciné: brune ou blonde), pour ma part le choix s’exprime plutôt en termes de caractère, d’auto-estime. Si elle en a moins que nous, elle nous ennuie, si elle en a plus, elle nous casse les couilles, une fois passés les premiers temps bien sûr. Quoiqu’il en soit, il y a déséquilibre et vaut mieux que ça devienne une ex. Mais faut faire ça bien, sinon adieu les parties de jambes en l’air, et avec une ex, elles sont vraiment pas mal.

Enfin, il y a l’autre. L’autre c’est surtout l’espoir, de trouver celle qui correspond. Faut bien y croire, sinon ça sert à quoi de chercher ?

P(eut-être qu’elle lira)

Publicités
Cet article, publié dans Entre p(arenthèses), est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les femmes que j’aime

  1. Mehdi dit :

    Sympa d’avoir cité un article de « Theater of the mind »… Ca me motiverait presque à reprendre ce blog honteusement abandonné.

    Bravo pour le boulot ici en tout cas, je ne connaissais pas mais on y est bien reçu.

    • pparentheses dit :

      Merci! Je suis tombé sur ton blog en cherchant des parallèles entre Match Point et Two Lovers, j’ai lu quelques trucs avant, mais c’est ton article que j’ai le plus apprécié (simple, complet, juste). Et puis en lisant, j’ai juste revu la fin dans ma tête… putain…
      Donc, aimant bien le ciné, j’irai faire un tour! N’hésite pas toi non plus, on démarre ici.

  2. Mathieu dit :

    Belle analyse ! C’est la (triste ?) réalité.

    • pparentheses dit :

      Merci!! Pour égayer un peu : les moches finissent généralement par s’embellir, au moins aux yeux de quelqu’un! Et j’ai une piste pour sortir de la dichotomie, j’essaie de mettre ça au clair pour la semaine prochaine – oui, un article/semaine c’est déjà pas mal, vu le nombre d’amis que je risque à chaque post.
      N’hésite pas à revenir par ici régulièrement et à partager si t’aimes bien!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s